Une victime de viol qui ne se debat nullement, ca ne souhaite nullement dire qu’elle consent

Une victime de viol qui ne se debat nullement, ca ne souhaite nullement dire qu’elle consent

LE PLUS. “J’ai ete violee a 55 annees et je n’ai nullement crie”. C’est le temoignage publiee via Beverly Donofrio, le 13 aout dernier, en reponse aux stereotypes persistants qui pesent sur les victimes d’agressions sexuelles. J’ai psychiatre Muriel Salmona decrypte les mecanismes qui peuvent expliquer l’etat de sideration dans lequel se trouvent les personnes agressees.